Blog

la mer par easy boat booking

Comme le disait Jacques-Yves Cousteau lors d’une interview à easyboatbooking : « A l’échelle de la planète, les oiseaux ne font que ramper. »

jay z beyonce easy boat booking vandutch55
jay z beyonce easy boat booking vandutch55

Sur la terre ferme, les organismes vivants ne peuvent occuper qu’une centaine de mètres d’altitude au maximum, soit la cime des plus hauts arbres, c’est donc la superficie au sol qui est prise en compte pour calculer l’espace disponible au développement de la vie ; mais dans les océans il faut ajouter la notion de verticalité à celle d’horizontalité et penser en termes de volume.

monaco yacht charter van dutch 40 boat rental easy boat booking montecarlo ooboat 5
monaco yacht charter van dutch 40 boat rental easy boat booking montecarlo ooboat 5

Avec une profondeur moyenne de 3 800 mètres, les océans occupent 99% de l’espace où la vie peut se développer sur terre.

« Le plus grand espace dévolu à la vie sur terre »

On l’oublie souvent, mais les mers et les océans recèlent des trésors inconnus. Le début des explorations des chaînes montagneuses, celles qui serpentent au fond des mers, datent des années 1970, les premières plongées à la découverte de l’immense domaine pélagique ont commencé dans les années 1980 …

monaco yacht charter van dutch 40 boat rental easy boat booking montecarlo easy boat booking
monaco yacht charter van dutch 40 boat rental easy boat booking montecarlo easy boat booking

Seuls 5% des fonds océaniques sont cartographiés de façon détaillée, et certaines expéditions menées dans le sud  de l’Atlantique remontent 50 à 90 % des spécimens non identifiés dans leurs filets.

Depuis 30 ans, une espèce nouvelle est décrite en moyenne toutes les deux semaines. En comparaison, le nombre des créatures peuplant la planète, qu’elles soient terrestres ou marines est évalué à environ 1,4 million d’espèces, jusqu’ici, les abysses constituent le plus grand réservoir de vie sur la Terre.

Les contemporains de Jules Verne, férus de classifications, croyaient avoir achevé l’exploration de la planète, mais l’étude des profondeurs a radicalement changé  cet état d’esprit. Dès le XIXème siècle, l’expédition Challenger (la première circumnavigation du globe), marqua le point de départ des missions océanographiques qui se succèdent jusqu’à aujourd’hui.

Il n’y a pas de doutes, nous vivons une grande époque d’exploration, la différence avec les aventures de Christophe Colomb ou de David Livingstone étant les que submersibles et robots télécommandés ont remplacés caravelles et règles à calcul.

La principale surprise de notre époque est que les découvertes les plus bouleversantes du XXème siècle nous attendaient au cœur même des océans et non dans l’espace comme nous l’imaginions.

« Quelle est la différence entre une mer et un océan ? »

Un petit rappel historique est nécessaire pour comprendre pourquoi on confond les deux.

Lorsque Vasco Núñez de Balboa franchit en 1513 l’isthme de Panamá et s’aventure sur des flots inconnus, il baptise ceux-ci Mer du Sud. Cinq ans plus tard, Magellan y navigant à son tour par temps calme l’appelle océan Pacifique… Nom qui ne devient officiel qu’à la fin du XIXe siècle. Voilà une façon de poser le problème : les mers et les océans sont d’abord des conventions. Il s’agit d’inventions humaines. D’où la difficulté à les différencier clairement.

En l’état, il existe plusieurs éléments à prendre en compte. Le premier est le plus intuitif : ce qui distingue une mer d’un océan, c’est d’abord un rapport d’échelle. Par définition, l’océan est plus étendu. La superficie du plus petit d’entre eux, l’Indien, est de 73 millions de kilomètres carrés, tandis que la mer la plus grande, celle d’Arabie, couvre 3,6 millions de kilomètres carrés. Un rapport du simple à vingt.

La nature de leurs côtes, la profondeur de leur fond et la salinité de leurs eaux sont aussi prises en compte par les océanographes. Par convention, le terme océan désigne les plus grandes étendues d’eau salée, bordées par les continents. Elles sont au nombre de cinq : Pacifique, Atlantique, Indien, Arctique, Austral.

Les mers affichent également une plus grande diversité biologique que les océans. La Méditerranée, par exemple, abrite entre 4 et 18 % des espèces marines de la planète alors qu’elle représente moins de 1 % de la surface de l’océan mondial.

« Les mers ont des caractéristiques propres »

On distingue trois grandes catégories de mers.

Tout d’abord les mers fermées, elles ressemblent à de grands lacs salés  comme la Mer Caspienne ou la Mer Morte. Elles sont complètement enclavées à l’intérieur des terres. Elles ne communiquent donc avec aucune autre mer ou océan et n’ont pratiquement pas de marées.

Puis viennent les mers qui communiquent par un détroit avec une autre mer ou un océan comme par exemple la Mer Noire avec la Mer Méditerranée, ou encore la Mer Méditerranée avec l’Océan Atlantique. Ces mers influencent les eaux des bassins adjacents. Elles ont des amplitudes de hauteurs et courants de marées très faibles sauf dans les détroits.

Et enfin les mers ouvertes sur un océan ou une mer. Il s’agit en général d’étendues bordées par une côte et limitées, au large, au niveau du plateau continental. Elles sont relativement plates. La Mer des Sargasses, notamment, est une exception car elle n’a pas de contact avec le littoral.

Même s’ils ont la même définition : « vaste étendue d’eau salée qui couvre une grande partie de la surface du globe », on comprend mieux les particularités qui les différencient.

« Pourquoi l’eau de mer est-elle salée ? »

Il y a quelque 49 millions de milliards de tonnes de sel dissous dans les mers, l’équivalent d’une couche globale de 45 mètres d’épaisseur.

L’eau de mer est salée car, en moyenne, un litre de son eau contient 34,7 g de sel, soit l’équivalent de 6 cuillerées à café. Tous les océans confondus, cela donne quelque 49 millions de milliards de tonnes de sel dissous qui, s’il venait à cristalliser, formerait une couche totale de 45 mètres d’épaisseur.

Le sel marin résulte de l’assemblage d’atomes à l’état ionisé (ils ont perdu ou gagné un ou plusieurs électrons). Atomes qui peuvent être le chlorure (Cl−), le sulfate (SO42-), le sodium (Na+), le potassium (K+), le calcium (Ca2+) et le magnésium (Mg2+). Dans la mer, le chlorure de sodium (NaCl) est majoritaire (environ 78 %). Ce sel, ou plus exactement ces ions sont apparus au cours des premières “heures” de vie de la Terre.

« A l’origine il y avait des volcans »

Il y a 4 milliards d’années, la  planète bleue était couverte de volcans qui libéraient dans l’atmosphère primitive de la vapeur d’eau et des gaz, dont du chlore et du soufre. Quelques centaines de millions d’années plus tard, lors de la formation des océans en partie par condensation d’une partie de la vapeur d’eau générée par la formation de notre planète, ces gaz se sont dissous dans les océans sous forme de sulfate pour le soufre et de chlore.

Ainsi, la mer devint-elle salée, à 78 % tout du moins. Quant aux 22 % d’autres ions (sodium, calcium, potassium et magnésium), ils ont au fil du temps été apportés par l’érosion, sous l’action des pluies et des eaux de ruissellement, des roches silicatées de la croûte continentale. Elle se poursuit aujourd’hui et on estime à 2 milliards de tonnes la quantité d’ions transportés chaque année par les fleuves et les rivières jusque dans les mers et les océans.


« Le niveau des eaux marines »

Il faut se garder de considérer le niveau des mers comme formant une surface plane, horizontale, en vertu du principe des vases communicants, en dehors, bien entendu, des mouvements accidentels de la surface.

D’une part, en effet, il faut tenir compte de l’attraction opérée sur les eaux par les masses de haut-relief, ou seulement par l’existence de masses continentales voisines de haute densité, qui attirent ou repoussent la masse fluide des eaux.

 D’autre part, les différences de salinité, parfois considérables, entre mers voisines, entraînant des différences de densité, il s’ensuit, conformément au principe même des vases communicants, que la hauteur de la colonne d’eau marine doit être différente dans l’une et dans l’autre mer.

 Enfin, il faut tenir compte, malgré la très faible compressibilité de l’eau, de la diminution de volume que peut occasionner la pression des couches supérieures sur les couches inférieures de l’eau dans les grandes fosses maritimes, et dont le résultat est un abaissement général du niveau marin au voisinage de ces dépressions.

 Ces divers phénomènes sont aujourd’hui étudiés par des satellites océanographiques équipés de radars, qui peuvent mesurer très précisément les irrégularités dans les niveaux des Océans et en déduire, entre autres choses, les grandes lignes du relief sous-marin.

« La température des océans varie »

Le fait essentiel à considérer dans l’étude des températures des eaux marines superficielles, c’est le peu de conductibilité calorifique qu’elles présentent.

Dans un même lieu, l’écart entre les températures extrêmes de l’air, selon les saisons, est souvent de moitié moindre que celui entre les températures extrêmes des eaux superficielles de la mer. A l’égard des terres, la mer se trouve ainsi jouer le rôle d’un véritable manchon atténuant les brusques variations de la température.

 La température superficielle des eaux marines est en rapport avec la chaleur solaire, qu’elle emmagasine, pour ainsi dire; en ce sens, il existe, pour la mer, des lignes isothermes, coïncidant assez souvent avec les parallèles, et, en tout cas moins tourmentées que les isothermes terrestres; mais ces isothermes ne valent que pour les couches superficielles, soumises directement à l’action solaire : au-dessous d’une certaine profondeur, généralement faible (environ 110 à 150 m pour l’Océan Atlantique). La température de la masse des eaux, directement sous l’influence des courants profonds, s’abaisse rapidement, surtout dans l’Océan Pacifique, de manière à rester, dans chaque région, de beaucoup plus basse que celle qui règne à la surface de la mer pendant le mois le plus froid. 

mars 24, 2020 Articles, cannes van dutch, cannes yacht charter, easy boat booking, easyboat booking, Events, monaco boat rental, monaco yacht charter, News, port canto, saint tropez yacht charter , , , , ,
About gabriel

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× Want a yacht to charter or a boat  ?